Le fabuleux monde de Betty Oups

Le fabuleux monde de Betty Oups

"Faites des bÍtises, mais faites-les avec enthousiasme."

Que c'est dur de tenir un blog! J'ai mille idées dans ma tête. Ma caboche déborde, fume et bouillonne. Peut-être que ma tête n'est pas relié à mes mains, peut-être que je n'ai pas assez de mots pour traduire cette effervescence d'idées. C'est peut-être aussi une histoire de temps, de la routine qui empoisonne, de la vaisselle à faire, du sol à laver, de la routine sportive à tenir, de la vie de couple à gérer,... Je pense que c'est surtout une question de PRENDRE le temps, le temps de se poser, de n'être là que pour soi sans distraction en oubliant le sol qui est sale, la sonnerie du téléphone,... Je crois que je me perd dans le flux incessant de mes pensées... Où est donc la sortie du labyrinthe? Je crois qu'il est temps que je me mette en recherche.

 

J'ai toujours aimé écrire, mettre des mots sur mes émotions, créer une histoire à partir de rien. Petite, j'ai beaucoup écrit de lettres. J'ai gardé cette habitude pour exprimer la colère qui se retrouvait parfois bloqué dans le creux de mon ventre (je vous ai déjà dis que je ne savais pas me mettre en colère?).

 

Mon grand rêve reste d'un jour écrire un livre. Cette idée est née dans les pages d'Harry Potter que je tournais frénétiquement quand j'avais 10 ans. Elle a été confirmé par ce concours de poésie gagné en 6ème, par ses mots de ma directrice de mémoire: "Surtout, continuez d'écrire". Pourtant, j'ai abandonné successivement tout projet de blog et je n'ai jamais tenu un Nanowrimo jusqu'au bout. Je ne vous parle même pas de tout ce qui est écrit pro. Pour quelle raison, me demanderez vous? Probablement la peur idiote de ne pas être suffisamment bonne. Que voulez vous, je reste une psychologue marquée par Winicott. Plus sérieusement, je reste une personne qui met la barre très haute alors qu'elle n'a jamais su faire de saut en hauteur. Il y a tellement de personnes talentueuse sur cette terre que je reste paralysée par l'impression d'inutilité et de vanité de ma quête. Qu'est ce que je pourrai apporter de différent, de valable? Il faut probablement que j'apprenne à vivre pour moi, à construire mes propres bases sans m'appuyer de tout mon énorme poids sur autrui.

 

4dd236df14dd56aa248dae630e9a5dcc.jpg

 

Aujourd'hui, je vous écrit pour vous partager une idée, une toute toutepetite idée que j'ai envie de faire grandir, s'épanouir, fleurir. Je ne suis pas très confiante, je dois vous l'avouer alors je compte sur toute votre bienveillance. Cette idée, elle est née en écoutant la radio sur mon chemin pour le travail. La journaliste parlait du livre de Scott Stossel, « Anxiété, les tribulations d’un angoissé chronique en quête de paix intérieure ». Mes deux neurones se sont alors connectés: c'était ça! C'était de ça dont je voulais parler: à la fois de mon métier mais également de mon vécu d'angoissée de la vie entière. J'ai mis mes 45 looongues minutes de route à travers la campagne à profit: mon cerveau à pédaler, pédaler jusqu'à une idée: un abécédaire!  Je suis devenue une inconditionnelle du côté névrosée bienveillante de SolangeTeParle, c'est probablement elle qui m'a inspirée. Pour chaque lettre de l'alphabet, je veux vous développer un concept psychologique en le mettant en parallèle avec mon vécu, la société,..

Je me lance timidement dans cette aventure avec ma volonté et ma confiance d'une solidité de porcelaine. J'espère de tout coeur que ça vous plaira, que je tiendrai, que ce sera intéressant, que j'arriverai à trouver les bons mots, que je trouverai le temps, ... Bref, j'angoisse mais je vous retrouve très vite pour de nouvelles aventures.

 

 



16/04/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour